Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/187

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le nom de son frère ne se perde point dans Israël.

7 S’il ne veut pas épouser la femme de son frère, qui lui est due selon la loi, cette femme ira à la porte de la ville, et elle s’adressera aux anciens, et leur dira : Le frère de mon mari ne veut pas susciter dans Israël le nom de son frère, ni me prendre pour sa femme :

8 et aussitôt ils le feront appeler, et ils l’interrogeront. S’il répond : Je ne veux point épouser cette femme-là ;

9 la femme s’approchera de lui devant les anciens, lui ôtera son soulier du pied, et lui crachera au visage, en disant : C’est ainsi que sera traité celui qui ne veut pas établir la maison de son frère ;

10 et sa maison sera appelée dans Israël, la maison du déchausse.

11 S’il arrive un démêlé entre deux hommes, et qu’ils commencent à se quereller l’un l’autre, et que la femme de l’un voulant tirer son mari d’entre les mains de l’autre qui sera plus fort que lui, étende la main, et le prenne par un endroit que la pudeur défend de nommer ;

12 vous lui couperez la main, sans vous laisser fléchir d’aucune compassion pour elle.

13 Vous n’aurez point en réserve plusieurs poids, l’un plus fort et l’autre plus faible ;

14 et il n’y aura point dans votre maison une mesure plus grande et une plus petite.

15 Vous n’aurez qu’un poids juste et véritable ; et il n’y aura chez vous qu’une mesure qui sera la véritable et toujours la même : afin que vous viviez longtemps sur la terre que le Seigneur, votre Dieu, vous aura donnée.

16 Car le Seigneur, votre Dieu, a en abomination celui qui fait ces choses, et il a horreur de toute injustice.

17 Souvenez-vous de ce que vous a fait Amalec dans le chemin, lorsque vous sortiez de l’Egypte ;

18 de quelle sorte il marcha à vous, et tailla en pièces les derniers de votre armée que la lassitude avait obligés de s’arrêter, lorsque vous étiez vous-même tout épuisé de faim et de travail, sans qu’il ait eu aucune crainte de Dieu.

19 Lors donc que le Seigneur, votre Dieu, vous aura donné du repos, et qu’il vous aura assujetti toutes les nations j situées tout autour de vous dans la terre qu’il vous a promise, vous exterminerez de dessous le ciel le nom d’Amalec. Et prenez bien garde de ne le pas oublier.



LORSQUE vous serez entré dans le i pays dont le Seigneur, votre Dieu, ! doit vous mettre en possession, que vous en serez devenu maître, et que vous y serez établi,

2 vous prendrez les prémices de tous les fruits de votre terre ; et les ayant mis dans un panier, vous irez au lieu que le Seigneur, votre Dieu, aura choisi pour y faire invoquer son nom.

3 Là vous approchant du prêtre qui sera en ce temps-là, vous lui direz : Je reconnais aujourd’hui publiquement devant le Seigneur, votre Dieu, que je suis entré dans la terre qu’il avait promis avec serment à nos pères de nous donner.

4 Et le prêtre prenant le panier de votre main, le mettra devant l’autel du Seigneur, votre Dieu ;

5 et vous direz en la présence du Seigneur, votre Dieu : Lorsque le Syrien poursuivait mon père, il descendit en Egypte, et il y demeura comme étranger, ayant très-peu de personnes avec lui ; mais il s’accrut depuis, jusqu’à former un peuple grand et puissant, qui se multiplia jusqu’à l’infini.

6 Cependant les Egyptiens nous affligèrent et nous persécutèrent, nous accablant de charges insupportables ;

7 mais nous criâmes au Seigneur, le Dieu de nos pères, qui nous exauça, et qui regardant favorablement notre affliction, nos travaux, et l’extrémité où nous étions réduits,

8 nous tira d’Egypte par sa main toute-puissante et en déployant toute la force de son bras, ayant jeté une frayeur extraordinaire dans ces peuples par des miracles et des prodiges inouïs ;

9 et il nous a fait entrer dans ce pays, et nous a donné cette terre où coulent des ruisseaux de lait et de miel.

10 C’est pourquoi j’offre maintenant les prémices des fruits de la terre que le Seigneur m’a donnée. Vous laisserez ces prémices devant le Seigneur, votre Dieu ; et après avoir adoré le Seigneur, votre Dieu,

11 vous ferez un festin de réjouissance en mangeant de tous les biens que le Seigneur, votre Dieu, vous aura donnés et à toute votre maison, vous et le Lévite, et l’étranger qui est avec vous.

12 Lorsque vous aurez achevé de donner la dîme de tous vos fruits, vous donnerez la troisième année les dîmes aux Lévites, à l’étranger, à l’orphelin et à la veuve, afin qu’ils mangent au milieu de vous et qu’ils soient rassasiés ;

13 et vous direz ceci devant le Seigneur, votre Dieu : J’ai ôté de ma maison ce qui vous était consacré, et je l’ai donné au Lévite, à l’étranger, à l’orphelin et à la veuve, comme vous me l’avez commandé ; je n’ai point négligé vos ordonnances, ni oublié ce que vous m’avez commandé.

14 Je n’ai point mangé de ces choses étant dans le deuil ; je ne les ai point mises à part pour m’en servir en des usages profanes, et je n’en ai rien em-