Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/183

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ferez passer tous les mâles au fil de l’épée,

14 en réservant les femmes, les enfants, les bêtes, et tout le reste de ce qui se trouvera dans la ville. Vous distribuerez le butin à toute l’armée, et vous vous nourrirez des dépouilles de vos ennemis que le Seigneur, votre Dieu, vous aura données.

15 C’est ainsi que vous en userez à l’égard de toutes les villes qui seront fort éloignées de vous, et qui ne sont pas de celles que vous devez recevoir pour les posséder.

16 Mais quant à ces villes qui vous seront données pour héritage, vous ne laisserez la vie à aucun de leurs habitants,

17 mais vous les ferez tous passer au fil de l’épée, c’est-à-dire, les Héthéens, les Amorrhéens, les Chananéens, les Phérézéens, les Hévéens, les Jébuséens et les Gergéséens, comme le Seigneur, votre Dieu, vous l’a commandé ;

18 de peur qu’ils ne vous apprennent à commettre toutes les abominations qu’ils ont commises eux-mêmes dans le culte de leurs dieux, et que vous ne péchiez contre le Seigneur, votre Dieu.

19 Lorsque vous mettrez le siège devant une ville, et que le siège continuant longtemps, vous élèverez tout autour des forts et des remparts, afin de la prendre, vous n’abattrez point les arbres qui portent du fruit dont on peut manger, et vous ne renverserez point à coups de cognées tous les arbres du pays d’alentour, parce que ce n’est que du bois, et non pas des hommes qui puissent accroître le nombre de vos ennemis.

20 Si ce ne sont point des arbres fruitiers, mais des arbres sauvages qui servent aux autres usages de la vie, vous les abattrez pour en faire des machines, jusqu’à ce que vous ayez pris la ville qui se défend contre vous.



LORSQUE dans le pays que le Seigneur, votre Dieu, doit vous donner, il se trouvera le corps mort d’un homme qui aura été tué, sans qu’on sache qui est celui qui a commis ce meurtre,

2 les anciens, et ceux que vous aurez pour juges, viendront et mesureront l’espace qui se trouvera depuis le corps mort jusqu’à toutes les villes d’alentour ;

3 et ayant reconnu celle qui en sera la plus proche, les anciens de cette ville-là prendront dans le troupeau une génisse qui n’aura point encore porté le joug, ni labouré la terre ;

4 ils la mèneront dans une vallée toute raboteuse et pleine de cailloux, qui n’ait jamais été ni labourée ni semée, et ils couperont là le cou à la génisse.

5 Les prêtres, enfants de Lévi, que le Seigneur, votre Dieu, aura choisis pour exercer les fonctions de leur ministère, afin qu’ils donnent la bénédiction en son nom, et que toute affaire qui survient, tout ce qui est pur ou impur se juge par leurs avis, s’approcheront ;

6 et les anciens de cette ville-là viendront près du corps de celui qui aura été tué, ils laveront leurs mains sur la génisse qu’on aura fait mourir dans la vallée,

7 et ils diront : Nos mains n’ont point répandu ce sang, et nos yeux ne l’ont point vu répandre.

8 Seigneur ! soyez favorable à votre peuple d’Israël que vous avez racheté, et ne faites pas retomber au milieu d’Israël, votre peuple, la vengeance de ce sang innocent. Ainsi le crime de ce meurtre ne tombera point sur eux ;

9 et vous n’aurez aucune part à cette effusion du sang innocent, lorsque vous aurez fait ce que le Seigneur vous a commandé.

10 Si étant allé combattre vos ennemis, le Seigneur, votre Dieu, vous les livre entre les mains, et que les emmenant captifs,

11 vous voyiez parmi les prisonniers de guerre une femme qui soit belle, que vous conceviez pour elle de l’affection, et que vous vouliez l’épouser,

12 vous la ferez entrer dans votre maison, où elle se rasera les cheveux, et se coupera les ongles ;

13 elle quittera la robe avec laquelle elle a été prise ; et se tenant assise en votre maison, elle pleurera son père et sa mère un mois durant : après cela vous la prendrez pour vous, vous dormirez avec elle, et elle sera votre femme.

14 Si dans la suite du temps elle ne vous plaît pas, vous la renverrez libre, et vous ne pourrez point la vendre pour de l’argent, ni l’opprimer par votre puissance, parce que vous l’avez humiliée.

15 Si un homme a deux femmes, dont il aime l’une et n’aime pas l’autre, et que ces deux femmes ayant eu des enfants de lui, le fils de celle qu’il n’aime pas soit l’aîné,

16 lorsqu’il voudra partager son bien entre ses enfants, il ne pourra pas faire son aîné le fils de celle qu’il aime, ni le préférer au fils de celle qu’il n’aime pas ;

17 mais il reconnaîtra pour l’aîné le fils de celle qu’il n’aime pas, et lui donnera une double portion dans tout ce qu’il possède ; parce que c’est lui qui est le premier de ses enfants, et que le droit d’aînesse lui est dû.

18 Si un homme a un fils rebelle et insolent, qui ne se rende au commandement ni de son père, ni de sa mère, et qui en ayant été repris, refuse avec mépris de leur obéir

19 ils le prendront et le mèneront aux anciens de sa ville, et à la porte où se rendent les jugements ;

20 et ils leur diront : Voici notre fils qui