Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1036

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



5 Alors celui qui était assis sur le trône, dit : Je vais faire toutes choses nouvelles. Il me dit aussi : Écrivez, que ces paroles sont très-certaines et très-véritables.

6 Il me dit encore : Tout est accompli. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le principe et la fin. Je donnerai gratuitement à boire de la source d’eau vive à celui qui aura soif.

7 Celui qui sera victorieux, possédera ces choses ; et je serai son Dieu, et il sera mon fils.

8 Mais pour ce qui est des timides et des incrédules, des exécrables et des homicides, des fornicateurs et des empoisonneurs, des idolâtres et de tous les menteurs, leur partage sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre : ce qui est la seconde mort.

9 Alors un des sept anges qui avaient reçu les sept coupes, pleines des sept dernières plaies, vint me parler, et me dit : Venez, et je vous montrerai l’épouse qui a l’Agneau pour époux.

10 Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la ville, la sainte Jérusalem, qui descendait du ciel, venant de Dieu.

11 Elle était environnée de la gloire de Dieu ; et l’astre qui l’éclairait, était semblable à une pierre précieuse, à une pierre de jaspe, transparente comme du cristal.

12 Elle avait une grande et haute muraille, où il y avait douze portes et douze anges, un à chaque porte ; et à ces portes il y avait des noms écrits, qui étaient les noms des douze tribus des enfants d’Israël.

13 Il y avait trois portes à l’orient, trois portes au septentrion, trois portes au midi, et trois portes à l’occident.

14 Et la muraille de la ville avait douze fondements, où sont les noms des douze apôtres de l’Agneau.

15 Celui qui me parlait, avait une canne d’or pour mesurer la ville, les portes et la muraille.

16 Or la ville est bâtie en carré, et elle est aussi longue que large. Il mesura la ville avec sa canne, et il la trouva de douze mille stades ; et sa longueur, sa largeur et sa hauteur sont égales.

17 Il en mesura aussi la muraille, qui était de cent quarante-quatre coudées de mesure d’homme, qui était celle de l’ange.

18 Cette muraille était bâtie de jaspe, et la ville était d’un or pur, semblable à du verre très-clair.

19 Et les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de toutes sortes de pierres précieuses. Le premier fondement était de jaspe ; le second, de saphir ; le troisième, de calcédoine ; le quatrième, d’émeraude ;

20 le cinquième,de sardonyx ;le sixième, de sardoine ; le septième, de chrysolithe ; le huitième, de béryl ; le neuvième, de topaze ; le dixième, de chrysoprase ; le onzième, d’hyacinthe ; le douzieme, d’améthyste.

21 Or les douze portes étaient douze perles, et chaque porte était faite de l’une de ces perles ; et la place de la ville était d’un or pur comme du verre transparent.

22 Je ne vis point de temple dans la ville ; parce que le Seigneur Dieu tout-puissant et l’Agneau en est le temple.

23 Et cette ville n’a pas besoin d’être éclairée par le soleil ou par la lune ; parce que c’est la gloire de Dieu qui l’éclaire, et que l’Agneau en est la lampe.

24 Les nations marcheront à l’éclat de sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire et leur honneur.

25 Ses portes ne se fermeront point chaque jour, parce qu’il n’y aura point là de nuit.

26 On y apportera la gloire et l’honneur des nations.

27 Il n’y entrera rien de souillé, ni aucun de ceux qui commettent l’abomination ou le mensonge, mais seulement ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau.



L’ANGE me montra encore un fleuve d’eau vive, clair comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau.

2 Au milieu de la place de la ville, des deux côtés de ce fleuve, était l’arbre de vie, qui porte douze fruits, et donne son fruit chaque mois ; et les feuilles de cet arbre sont pour guérir les nations.

3 Il n’y aura plus de malédiction ; mais le trône de Dieu et de l’Agneau y sera, et ses serviteurs le serviront.

4 Ils verront sa face, et son nom sera écrit sur leur front.

5 Il n’y aura plus là de nuit, et ils n’auront point besoin de lampe, ni de la lumière du soleil, parce que c’est le Seigneur Dieu qui les éclairera ; et ils régneront dans les siècles des siècles.

6 Alors il me dit : Ces paroles sont très-certaines et très-véritables ; et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour faire connaître à ses serviteurs ce qui doit arriver dans peu de temps.

7 Je vais venir bientôt : heureux celui qui garde les paroles de la prophétie qui est dans ce livre !

8 C’est moi, Jean, qui ai entendu et qui ai vu toutes ces choses. Et après les avoir entendues et les avoir vues, je me jetai aux pieds de l’ange qui me les montrait, pour l’adorer.

9 Mais il me dit : Gardez-vous bien de le faire : car je suis serviteur de Dieu comme vous, et comme vos frères les