Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1034

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Hélas ! hélas ! grande ville, Babylone, ville si puissante ! ta condamnation est venue en un moment.

11 Les marchands de la terre pleureront et gémiront sur elle ; parce que personne n’achètera plus leurs marchandises :

12 ces marchandises d’or et d’argent, de pierreries, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d’écarlate, de toute sorte de bois précieux, de toute sorte de meubles d’ivoire, et de pierres précieuses, d’airain, de fer et de marbre,

13 de cinnamome, de senteurs, de parfums, d’encens, de vin, d’huile, de fleur de farine, de blé, de bêtes de charge, de brebis, de chevaux, de carrosses, d’esclaves vigoureux, et d’autres âmes serviles.

14 Les fruits aussi dont tu faisais tes délices, t’ont quittée ; toute délicatesse et toute magnificence est perdue pour toi, et tu ne les retrouveras jamais.

15 Ceux qui vendent ces marchandises, et qui se sont enrichis avec elle, s’en tiendront éloignés dans l’appréhension de ses tourments ; ils pleureront et soupireront,

16 et ils diront : Hélas ! hélas ! qu’est devenue cette grande ville qui était vêtue de fin lin, de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierreries et de perles !

17 car toutes ces richesses se sont évanouies en un moment. Tous les pilotes et tous ceux qui sont sur mer, les mariniers et tous ceux qui trafiquent sur mer, se sont tenus loin d’elle ;

18 et se sont écriés en voyant la place de son embrasement : Quelle ville, disaient-ils, a jamais égalé cette grande ville ?

19 Ils se sont couvert la tête de poussière, jetant des cris accompagnés de larmes et de sanglots, et disant : Hélas ! hélas ! cette grande ville, qui a enrichi de son opulence tous ceux qui avaient des vaisseaux en mer, se trouve ruinée en un moment !

20 Ciel, soyez-en dans la joie, et vous aussi, saints apôtres et prophètes ; parce que Dieu vous a fait justice d’elle.

21 Alors un ange fort leva en haut une pierre semblable à une grande meule de moulin, et la jeta dans la mer, en disant : C’est ainsi que Babylone, cette grande ville, sera précipitée avec impétuosité, en sorte qu’on ne la trouvera plus.

22 Et la voix des joueurs de harpe et des musiciens, ni celle des joueurs de flûte et de trompette, ne sera plus entendue chez toi ; et nul artisan, de quelque métier que ce soit, ne s’y trouvera plus, et on n’y entendra plus le bruit de la meule.

23 La lumière des lampes ne luira plus chez toi, et la voix de l’époux et de l’épouse ne s’y entendra plus : car tes marchands étaient les princes de la terre, et toutes les nations ont été séduites par tes enchantements.

24 Et on a trouvé dans cette ville le sang des prophètes et des saints, et de tous ceux qui ont été tués sur la terre.



APRÈS cela j’entendis comme la voix d’une nombreuse troupe qui était dans le ciel, et qui disait : Alleluia ! salut, gloire et puissance à notre Dieu !

2 parce que ses jugements sont véritables et justes, qu’il a condamné la grande prostituée qui a corrompu la terre par sa prostitution, et qu’il a vengé le sang de ses serviteurs, qu’elle avait répandu de ses mains.

3 Ils dirent encore : Alleluia ! Et la fumée de son embrasement s’élève dans les siècles des siècles.

4 Alors les vingt-quatre vieillards et les quatre animaux se prosternèrent, et adorèrent Dieu, qui était assis sur le trône, en disant : Amen ! Alleluia !

5 Et il sortit du trône une voix qui disait : Louez notre Dieu, vous tous qui êtes ses serviteurs et qui le craignez, petits et grands.

6 J’entendis encore comme le bruit d’une grande troupe ; ce bruit était semblable au bruit des grandes eaux, et à de grands coups de tonnerre ; et cette troupe disait : Alleluia ! Louez Dieu, parce que le Seigneur notre Dieu, le Tout-Puissant, est entré dans son règne.

7 Réjouissons-nous, faisons éclater notre joie, et rendons-lui gloire ; parce que les noces de l’Agneau sont venues, et que son épouse s’y est préparée.

8 Et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin d’une blancheur éclatante ; et ce fin lin sont les bonnes œuvres des saints.

9 Alors il me dit : Écrivez : Heureux ceux qui ont été appelés au souper des noces de l’Agneau ! Et l’ange ajouta : Ces paroles de Dieu sont véritables.

10 Aussitôt je me jetai à ses pieds pour l’adorer ; mais il me dit : Gardez-vous bien de le faire : je suis serviteur de Dieu comme vous, et comme vos frères qui demeurent fermes dans le témoignage qu’ils rendent à Jésus. Adorez Dieu : car l’esprit de prophétie est le témoignage de Jésus.

11 Je vis ensuite le ciel ouvert, et il parut un cheval blanc ; et celui qui était monté dessus, s’appelait le Fidèle et le Véritable, qui juge et qui combat justement.

12 Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; il avait sur la tête plusieurs diadèmes, et il portait écrit un nom que nul autre que lui ne connaît.

13 Il était vêtu d’une robe teinte de sang ; et il s’appelle le Verbe de Dieu.

14 Les armées qui sont dans le ciel, le