Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1033

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’un talent, tomba du ciel sur les hommes : et les hommes blasphémèrent Dieu à cause de la plaie de la grêle ; parce que cette plaie était très-grande.



ALORS un des sept anges qui avaient les sept coupes, vint me parler, et me dit : Venez, et je vous montrerai la condamnation de la grande prostituée, qui est assise sur les grandes eaux ;

2 avec laquelle les rois de la terre se sont corrompus, et qui a enivré du vin de sa prostitution les habitants de la terre.

3 Il me transporta donc en esprit dans le désert ; et je vis une femme assise sur une bête de couleur d’écarlate, pleine de noms de blasphème, qui avait sept têtes et dix cornes.

4 Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate ; elle était parée d’or, de pierres précieuses et de perles, et tenait en sa main un vase d’or, plein des abominations et de l’impureté de sa fornication.

5 Et sur son front était écrit ce nom : Mystère : Babylone La Grande, La mère des fornications et des abominations de la terre.

6 Et je vis cette femme enivrée du sang des saints, et du sang des martyrs de Jésus ; et en la voyant, je fus frappé d’un grand étonnement.

7 Alors l’ange me dit : De quoi vous étonnez-vous ? Je vous dirai le mystère de la femme, et de la bête sur laquelle elle est assise, qui a sept têtes et dix cornes.

8 La bête que vous avez vue, était, et n’est plus ; et elle doit s’élever de l’abîme, et aller à sa perte ; et les habitants de la terre, dont les noms ne sont pas écrits dans le livre de vie dès la création du monde, s’étonneront de voir cette bête qui était, et qui n’est plus.

9 Et en voici le sens, plein de sagesse : Les sept têtes sont sept montagnes sur lesquelles la femme est assise.

10 Ce sont aussi sept rois, dont cinq sont tombés ; il en reste un, et l’autre n’est pas encore venu ; et quand il sera venu, il faut qu’il demeure peu.

11 La bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même huitième ; elle tient des sept, et elle ira à sa perte.

12 Les dix cornes que vous avez vues, sont dix rois, à qui le royaume n’a pas encore été donné ; mais ils recevront comme rois la puissance en une même heure avec la bête.

13 Ils auront tous un même dessein, et ils donneront à la bête leur force et leur puissance.

14 Ils combattront contre l’Agneau, et l’Agneau les vaincra ; parce qu’il est le Seigneur des seigneurs, et le Roi des rois ; et ceux qui sont avec lui, sont les appelés, les élus et les fidèles.

15 Il me dit encore : Les eaux que vous avez vues, sur lesquelles cette prostituée est assise, sont les peuples, les nations et les langues.

16 Les dix cornes que vous avez vues sur la bête, sont ceux qui haïront cette prostituée, la réduiront à la dernière désolation, la dépouilleront, dévoreront ses chairs, et la feront périr par le feu.

17 Car Dieu leur a mis dans le cœur d’exécuter ce qu’il lui plaît, et de donner leur royaume à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies.

18 Et quant à la femme que vous avez vue, c’est la grande ville qui règne sur les rois de la terre.



APRÈS cela je vis un autre ange qui descendait du ciel, ayant une grande puissance ; et la terre fut éclairée de sa gloire.

2 Et il cria de toute sa force : Elle est tombée, elle est tombée, cette grande Babylone ! et elle est devenue la demeure des démons, la retraite de tout esprit immonde, et le repaire de tout oiseau impur et haïssable :

3 parce que toutes les nations ont bu du vin de sa furieuse prostitution, que les rois de la terre se sont corrompus avec elle, et que les marchands de la terre se sont enrichis par l’excès de son luxe.

4 J’entendis aussi une autre voix qui venait du ciel, et qui dit : Sortez de cette ville, mon peuple ; afin que vous n’ayez point de part à ses péchés, et que vous ne soyez point enveloppés dans ses plaies :

5 car ses péchés sont montés jusques au ciel, et Dieu s’est ressouvenu de ses iniquités.

6 Traitez-la comme elle vous a traités ; rendez-lui au double selon ses œuvres ; dans le même calice où elle vous a donné à boire, donnez-lui à boire deux fois autant.

7 Multipliez ses tourments et ses douleurs à proportion de ce qu’elle s’est élevée d’orgueil, et livrée au luxe ; parce qu’elle a dit dans son cœur : Je suis sur le trône comme reine ; je ne suis point veuve, et je ne serai point sujette au deuil.

8 C’est pourquoi ses plaies, la mort, le deuil et la famine, viendront fondre sur elle en un même jour, et elle périra par le feu ; parce que Dieu qui la condamnera est puissant.

9 Alors les rois de la terre, qui se sont corrompus et ont vécu dans le luxe avec elle, pleureront sur elle, et frapperont leur poitrine en voyant la fumée de son embrasement.

10 Ils se tiendront loin d’elle, dans la crainte de ses tourments, et ils diront :