Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/103

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’une et l’autre appartiendra au prêtre qui l’aura offerte.

8 Le prêtre qui offre la victime de l’holocauste en aura la peau.

9 Tout sacrifice de fleur de farine qui se cuit dans le four, ou qui se rôtit sur le gril, ou qui s’apprête dans la poêle, appartiendra an prêtre par lequel elle est offerte.

10 Soit qu’elle soit mêlée avec l’huile, soit qu’elle soit sèche, elle sera partagée également entre tous les fils d’Aaron.

11 Voici la loi des hosties pacifiques qui s’offrent au Seigneur :

12 Si c’est une oblation pour l’action de grâces, on offrira des pains sans levain mêlés d’huile, des gâteaux sans levain arrosés d’huile par-dessus, de la plus pure farine qu’on aura fait cuire, et de petits tourteaux arrosés et mêlés d’huile.

13 On offrira aussi des pains où il y a du levain avec l’hostie des actions de grâces, qui s’immole pour les sacrifices pacifiques.

14 L’un de ces pains sera offert au Seigneur pour les prémices, et il appartiendra au prêtre qui répandra le sang de l’hostie.

15 On mangera la chair de l’hostie le même jour, et il n’en demeurera rien jusqu’au lendemain.

16 Si quelqu’un offre une hostie après avoir fait un vœu, ou bien volontairement, on la mangera aussi le même jour ; et quand il en demeurera quelque ; chose pour le lendemain, il sera permis aussi d’en manger ;

17 mais tout ce qui s’en trouvera de reste au troisième jour, sera consumé par le feu.

18 Si quelqu’un mange de la chair de la victime pacifique le troisième jour, l’oblation deviendra inutile, et elle ne servira de rien à celui qui l’aura offerte ; mais au contraire quiconque se sera souillé en mangeant ainsi de cette hostie, sera coupable du violement de la loi.

19 La chair qui aura touché quelque chose d’impur ne se mangera point, mais elle sera consumée par le feu ; celui qui sera pur, mangera de la chair de la victime pacifique.

20 L’homme qui étant souillé mangera de la chair des hosties pacifiques qui auront été offertes au Seigneur, périra du milieu de son peuple.

21 Celui qui ayant touché à quelque chose d’impur, soit d’un homme ou d’une bête, ou généralement à toute autre chose qui peut souiller, ne laisse pas de manger de cette chair sainte, périra du milieu de son peuple.

22 Le Seigneur parla encore à Moïse, et lui dit :

23 Dites aux enfants d’Israël ; Vous ne mangerez, point la graisse de la brebis, du bœuf, ni de la chèvre.

24 Vous vous servirez pour divers usages de celle d’une bête qui sera morte d’elle-même, et de celle qui a été prise par une autre bête ; mais vous n’en mangerez point.

25 Si quelqu’un mange de la graisse qui doit être offerte et brûlée devant le Seigneur comme un encens, il périra du milieu de son peuple.

26 Vous ne prendrez point non plus pour nourriture du sang d’aucun animal, tant des oiseaux que des troupeaux.

27 Toute personne qui aura mangé du sang périra du milieu de son peuple.

28 Le Seigneur parla encore à Moïse, et lui dit ;

29 Parlez aux enfants d’Israël, et dites-leur : Que celui qui offre au Seigneur une hostie pacifique, lui offre en même temps le sacrifice, c’est-à-dire, les libations dont elle doit être accompagnée.

30 Il tiendra dans ses mains la graisse et la poitrine de l’hostie ; et lorsqu’il aura consacré l’une et l’autre au Seigneur en les offrant, il les donnera au prêtre,

31 qui fera brûler la graisse sur l’autel ; et la poitrine sera pour Aaron et pour ses fils.

32 L’épaule droite de l’hostie pacifique appartiendra aussi au prêtre comme les prémices de l’oblation.

33 Celui d’entre les fils d’Aaron qui aura offert le sang et la graisse, aura aussi l’épaule droite pour sa portion du sacrifice.

34 Car j’ai réservé de la chair des hosties pacifiques des enfants d’Israël, la poitrine qu’on élève devant moi, et l’épaule qu’on en a séparée, et je les ai données au prêtre Aaron et à ses fils, par une loi qui sera toujours observée par tout le peuple d’Israël.

35 C’est là le droit de l’onction d’Aaron et de ses fils dans les cérémonies du Seigneur, qu’ils ont acquis au jour que Moïse les présenta devant lui pour exercer les fonctions du sacerdoce ;

36 et c’est ce que le Seigneur a commandé aux enfants d’Israël de leur donner au jour de leur onction par une observation religieuse, qui doit passer d’âge en âge dans toute leur postérité.

37 C’est là la loi de l’holocauste, du sacrifice pour le péché et pour la faute, et du sacrifice des consécrations et des victimes pacifiques,

38 que le Seigneur donna à Moïse sur la montagne de Sinaï, lorsqu’il ordonna aux enfants d’Israël d’offrir leurs dilations au Seigneur, dans le désert de Sinaï.



LE Seigneur parla encore à Moïse, et lui dit ;

2 Prenez Aaron avec ses fils, leurs vêtements, l’huile d’onction, le veau qui