Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1029

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


leurs meurtres, ni de leurs empoisonnements, ni de leurs fornications, ni de leurs voleries.



JE vis ensuite un autre ange, fort et puissant, qui descendait du ciel, revêtu d’une nuée, et ayant un arc-en-ciel sur sa tête. Son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu.

2 Il avait à la main un petit livre ouvert ; et il mit son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre.

2 Et il cria d’une voix forte, comme un lion qui rugit ; et après qu’il eut crié, sept tonnerres firent éclater leur voix.

4 Et les sept tonnerres ayant fait retentir leur voix, j’allais écrire ; mais j’entendis une voix du ciel qui me dit : Tenez sous le sceau les paroles des sept tonnerres, et ne les écrivez point.

5 Alors l’ange que j’avais vu qui se tenait debout sur la mer et sur la terre, leva la main au ciel,

6 et jura par celui qui vit dans les siècles des siècles, qui a créé le ciel et tout ce qui est dans le ciel, la terre et tout ce qui est sur la terre, la mer et tout ce qui est dans la mer, qu’il n’y aurait plus de temps ;

7 mais qu’au jour où le septième ange ferait entendre sa voix, et sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu serait consommé, ainsi qu’il l’a annoncé par les prophètes, ses serviteurs.

8 Et cette voix que j’avais entendue dans le ciel s’adressa encore à moi, et me dit : Allez prendre le petit livre ouvert qui est dans la main de l’ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre.

9 J’allai donc trouver l’ange, et je lui dis : Donnez-moi le petit livre. Et il me dit : Prenez-le, et le dévorez : il vous causera de l’amertume dans le ventre ; mais dans votre bouche il sera doux comme du miel.

10 Je pris donc le petit livre de la main de l’ange, et le dévorai : et il était dans ma bouche doux comme du miel ; mais après que je l’eus avalé, je sentis de l’amertume dans le ventre.

11 Alors l’ange me dit : Il faut que vous prophétisiez encore devant beaucoup de nations et de peuples de diverses langues, et devant beaucoup de rois.



ON me donna ensuite une canne semblable à une verge pour mesurer, et il me fut dit : Levez-vous, et mesurez le temple de Dieu, et l’autel, et ceux qui y adorent.

2 Pour le parvis qui est hors du temple, laissez-le, et ne le mesurez point : parce qu’il a été abandonné aux gentils ; et ils fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois.

3 Mais je donnerai à mes deux témoins, de prophétiser durant mille deux cent soixante jours, étant revêtus de sacs.

4 Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui sont placés devant le Seigneur de la terre.

5 Si quelqu’un veut leur nuire, il sortira de leur bouche un feu qui dévorera leurs ennemis ; si quelqu’un veut leur nuire, il faut qu’il soit tué de cette sorte.

6 Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie durant le temps qu’ils prophétiseront ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute sorte de plaies, toutes les fois qu’ils le voudront.

7 Mais après qu’ils auront achevé de rendre leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme, leur fera la guerre, les vaincra et les tuera ;

8 et leurs corps demeureront étendus dans les places de la grande ville, qui est appelée spirituellement Sodome et Égypte, où leur Seigneur même a été crucifié.

9 Et les hommes de diverses tribus et de divers peuples, de langues et de nations différentes, verront leurs corps ainsi étendus durant trois jours et demi, et ils ne permettront pas qu’on les mette dans le tombeau.

10 Les habitants de la terre seront dans la joie en les voyant dans cet état, et ils en feront des réjouissances, et ils s’enverront des présents les uns aux autres ; parce que ces deux prophètes auront fort tourmenté ceux qui habitaient sur la terre.

11 Mais trois jours et demi après, Dieu répandit en eux l’esprit de vie : ils se relevèrent sur leurs pieds ; et ceux qui les virent, furent saisis d’une grande crainte.

12 Alors ils entendirent une puissante voix qui venait du ciel, et qui leur dit : Montez ici. Et ils montèrent au ciel dans une nuée à la vue de leurs ennemis.

13 À cette même heure il se fit un grand tremblement de terre : la dixième partie de la ville tomba, et sept mille hommes périrent dans ce tremblement de terre ; et les autres étant saisis de frayeur, rendirent gloire au Dieu du ciel.

14 Le second malheur est passé, et le troisième viendra bientôt.

15 Alors le septième ange sonna de la trompette : et on entendit de grandes voix dans le ciel, qui disaient : Le règne de ce monde a passé à notre Seigneur et à son Christ, et il régnera dans les siècles des siècles. Amen !

16 En même temps les vingt-quatre vieillards qui sont assis sur leurs trônes devant Dieu, se prosternèrent, et adorèrent Dieu, en disant :