Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1026

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


est le Seigneur Dieu tout-puissant, qui était, qui est, et qui doit venir !

9 Et lorsque ces animaux rendaient gloire, honneur et action de grâces à celui qui est assis sur le trône, et qui vit dans les siècles des siècles ;

10 les vingt-quatre vieillards se prosternaient devant celui qui est assis sur le trône, et ils adoraient celui qui vit dans les siècles des siècles, et ils jetaient leurs couronnes devant le trône, en disant :

11 Vous êtes digne, ô Seigneur notre Dieu ! de recevoir gloire, honneur et puissance, parce que c’est vous qui avez créé toutes choses, et que c’est par votre volonté qu’elles subsistent et qu’elles ont été créées.



JE vis ensuite dans la main droite de celui qui était assis sur le trône, un livre écrit dedans et dehors, scellé de sept sceaux.

2 Et je vis un ange fort et puissant qui disait à haute voix : Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en lever les sceaux ?

3 Mais il n’y avait personne, ni dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, qui pût ouvrir le livre, ni même le regarder.

4 Je pleurais beaucoup de ce qu’il ne s’était trouvé personne qui fût digne d’ouvrir le livre, ni de le regarder.

5 Alors un des vieillards me dit : Ne pleurez point ; voici le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, qui a obtenu par sa victoire le pouvoir d’ouvrir le livre et de lever les sept sceaux.

6 Je regardai, et je vis au milieu du trône et des quatre animaux, et au milieu des vieillards, un Agneau qui était debout et comme égorgé, et qui avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

7 Il s’avança, et il reçut le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.

8 Et après qu’il l’eut ouvert, les quatre animaux et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’Agneau, ayant chacun des harpes, et des coupes d’or pleines de parfums, qui sont les prières des saints.

9 Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Vous êtes digne, Seigneur ! de recevoir le livre et d’en ouvrir les sceaux : car vous avez été mis à mort, et par votre sang vous nous avez rachetés pour Dieu, de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation ;

10 et vous nous avez faits rois et prêtres pour notre Dieu, et nous régnerons sur la terre.

11 Je regardai encore, et j’entendis autour du trône, et des animaux et des vieillards, la voix d’une multitude d’anges, et il y en avait des milliers de milliers,

12 qui disaient à haute voix : L’Agneau qui a été égorgé, est digne de recevoir puissance, divinité, sagesse, force, honneur, gloire et bénédiction.

13 Et j’entendis toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, et dans la mer, et tout ce qui est dans ces lieux, qui disaient : À celui qui est assis sur le trône, et à l’Agneau, bénédiction, honneur, gloire et puissance dans les siècles des siècles !

14 Et les quatre animaux disaient : Amen ! Et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent, et adorèrent celui qui vit dans les siècles des siècles.



APRÈS cela je vis que l’Agneau avait ouvert l’un des sept sceaux ; et j’entendis l’un des quatre animaux qui dit avec une voix comme d’un tonnerre : Venez, et voyez.

2 En même temps je vis paraître un cheval blanc. Celui qui était monté dessus, avait un arc, et on lui donna une couronne ; et il partit en vainqueur pour continuer ses victoires.

3 Lorsqu’il eut ouvert le second sceau, j’entendis le second animal qui dit : Venez, et voyez.

4 Aussitôt il sortit un autre cheval qui était roux ; et le pouvoir fut donné à celui qui était monté dessus, d’enlever la paix de dessus la terre, et de faire que les hommes s’entre-tuassent ; et on lui donna une grande épée.

5 Lorsqu’il eut ouvert le troisième sceau, j’entendis le troisième animal qui dit : Venez, et voyez. Et je vis paraître tout d’un coup un cheval noir ; et celui qui était monté dessus, avait en sa main une balance.

6 Et j’entendis une voix du milieu des quatre animaux, qui dit : Le litron de blé vaudra une drachme ; et trois litrons d’orge, une drachme ; mais ne gâtez ni le vin, ni l’huile.

7 Lorsqu’il eut ouvert le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième animal, qui dit : Venez, et voyez.

8 En même temps je vis paraître un cheval pâle ; et celui qui était monté dessus s’appelait la Mort, et l’Enfer le suivait ; et le pouvoir lui fut donné sur les quatre parties de la terre, pour y faire mourir les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages.

9 Lorsqu’il eut ouvert le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient souffert la mort pour la parole de Dieu, et pour le témoignage qu’ils avaient rendu.

10 Et ils criaient d’une forte voix, en disant : Souverain Maître, qui êtes saint et véritable ! jusques à quand différerez--