Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1010

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



19 Mes frères, si l’un d’entre vous s’égare du chemin de la vérité, et que quelqu’un l’y fasse rentrer,

20 qu’il sache que celui qui convertira un pécheur et le retirera de son égarement, sauvera une âme de la mort, et couvrira la multitude de ses péchés.





PREMIÈRE ÉPÎTRE


DE


SAINT PIERRE.
________




PIERRE, apôtre de Jésus-Christ : aux fidèles qui sont étrangers, et disperses dans les provinces du Pont, de la Galatie, de la Cappadoce, de l’Asie, et de la Bithynie ;

2 qui sont élus, selon la prescience de Dieu le Père, pour recevoir la sanctification du Saint-Esprit, pour obéir à Jésus-Christ, et pour être arrosés de son sang. Que Dieu vous comble de plus en plus de sa grâce et de sa paix !

3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon la grandeur de sa miséricorde, nous a régénérés par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour nous donner une vive espérance,

4 et nous conduire à cet héritage où rien ne peut ni se détruire, ni se corrompre, ni se flétrir, et qui vous est réservé dans les cieux,

5 à vous que la vertu de Dieu garde par la foi, pour vous faire jouir du salut, qui doit être découvert à la fin des temps.

6 C’est ce qui doit vous transporter de joie, supposé même qu’il faille que, pendant cette vie qui est si courte, vous soyez affligés de plusieurs maux :

7 afin que votre foi ainsi éprouvée, étant beaucoup plus précieuse que l’or qui est éprouvé par le feu, se trouve digne de louange, d’honneur et de gloire, lorsque Jésus-Christ paraîtra ;

8 lui que vous aimez, quoique vous ne l’ayez point vu ; et en qui vous croyez, quoique vous ne le voyiez point encore maintenant : ce qui vous fait tressaillir d’une joie ineffable et pleine de gloire,

9 et remporter le salut de vos âmes, comme la fin et le prix de votre foi.

10 C’est ce salut, dans la connaissance duquel les prophètes, qui ont prédit la grâce qui vous était réservée, ont désiré de pénétrer, l’ayant recherché avec grand soin ;

11 et ayant examiné dans cette recherche en quel temps et en quelle conjoncture l’Esprit de Jésus-Christ, qui les instruisait de l’avenir, leur marquait que devaient arriver les souffrances de Jésus-Christ, et la gloire qui devait les suivre ;

12 il leur fut révélé, que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient ministres et dispensateurs de ces choses que ceux qui vous ont prêché l’Évangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, vous ont maintenant annoncées, et que les anges mêmes désirent de pénétrer.

13 C’est pourquoi, ceignant les reins de votre âme, et vivant dans la tempérance, attendez avec une espérance parfaite la grâce qui vous sera donnée lorsque Jésus-Christ paraîtra.

14 Évitez, comme des enfants obéissants, de devenir semblables à ce que vous étiez autrefois, lorsque dans votre ignorance vous vous abandonniez à vos passions.

15 Mais soyez saints en toute la conduite de votre vie, comme celui qui vous a appelés est saint ;

16 selon qu’il est écrit : Soyez saints, parce que je suis saint.

17 Et puisque vous invoquez comme votre Père celui qui, sans avoir égard à la différence des personnes, juge chacun selon ses œuvres, ayez soin de vivre dans la crainte durant le temps que vous demeurez comme étrangers sur la terre ;

18 sachant que ce n’a point été par des choses corruptibles, comme l’or ou l’ar-