Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1006

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nistres du tabernacle n’ont pas pouvoir de manger.

11 Car les corps des animaux dont le sang est porté par le pontife dans le sanctuaire pour l’expiation du péché, sont brûlés hors le camp.

12 Et c’est pour cette raison que Jésus, devant sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors la porte de la ville.

13 Sortons donc aussi hors le camp, et allons à lui en portant l’ignominie de sa croix.

14 Car nous n’avons point ici de ville permanente ; mais nous cherchons celle où nous devons habiter un jour.

15 Offrons donc par lui sans cesse à Dieu une hostie de louange ; c’est-à-dire, le fruit des lèvres qui rendent gloire à son nom.

16 Souvenez-vous d’exercer la charité, et de faire part de vos biens aux autres : car c’est par de semblables hosties qu’on se rend Dieu favorable.

17 Obéissez à vos conducteurs, et soyez soumis à leur autorité : car ce sont eux qui veillent pour le bien de vos âmes, comme devant en rendre compte : soyez leur donc soumis, afin qu’ils s’acquittent de ce devoir avec joie, et non en gémissant ; ce qui ne vous serait pas avantageux.

18 Priez pour nous : car nous osons dire que notre conscience ne nous reproche rien, n’ayant point d’autre désir que de nous conduire saintement en toutes choses.

19 Et je vous conjure avec une nouvelle instance de le faire, afin que Dieu me rende plus tôt à vous.

20 Que le Dieu de paix, qui a ressuscité d’entre les morts Jésus-Christ notre Seigneur, qui par le sang du testament éternel est devenu le grand Pasteur des brebis,

21 vous rende disposés à toute bonne œuvre, afin que vous fassiez sa volonté, lui-même faisant en vous ce qui lui est agréable par Jésus-Christ, auquel soit gloire dans les siècles des siècles ! Amen !

22 Je vous supplie, mes frères, d’agréer ce que je vous ai dit pour vous consoler, ne vous ayant écrit qu’en peu de mots.

23 Sachez que notre frère Timothée est en liberté ; et s’il vient bientôt, j’irai vous voir avec lui.

24 Saluez de ma part tous ceux qui vous conduisent, et tous les saints. Nos frères d’Italie vous saluent.

25 Que la grâce soit avec vous tous ! Amen !





ÉPITRE CATHOLIQUE


DE


SAINT JACQUES.
_______




JACQUES, serviteur de Dieu et de notre Seigneur Jésus-Christ : aux douze tribus qui sont dispersées : Salut !

2 Mes frères, considérez comme le sujet d’une très-grande joie les diverses afflictions qui vous arrivent ;

3 sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.

4 Or la patience doit être parfaite dans ses œuvres, afin que vous soyez vous-mêmes parfaits et accomplis en toute manière, et qu’il ne vous manque rien.

5 Si quelqu’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous libéralement sans reprocher ses dons ; et la sagesse lui sera donnée.

6 Mais qu’il la demande avec foi, sans aucun doute. Car celui qui doute est semblable au flot de la mer, qui est agité et emporté ça et là par la violence du vent.

7 Il ne faut donc pas que celui-là s’imagine qu’il obtiendra quelque chose du Seigneur.

8 L’homme qui a l’esprit partagé, est inconstant en toutes ses voies.

9 Que celui d’entre nos frères qui est d’une condition basse, se glorifie de sa véritable élévation.

10 Et au contraire, que celui qui est