Ouvrir le menu principal

Page:Leconte de Lisle - Poèmes barbares.djvu/52

Cette page a été validée par deux contributeurs.






Kallirhoé conçut dans l’ombre, au fond d’un antre,
À l’époque où les rois Ouranides sont nés,
Ekhidna, moitié nymphe aux yeux illuminés,
Moitié reptile énorme écaillé sous le ventre.

Khrysaor engendra ce monstre horrible et beau,
Mère de Kerbéros aux cinquante mâchoires,
Qui, toujours plein de faim, le long des ondes noires,
Hurle contre les morts qui n’ont point de tombeau.

Et la vieille Gaia, cette source des choses,
Aux gorges d’Arimos lui fit un vaste abri,
Une caverne sombre avec un seuil fleuri ;
Et c’est là qu’habitait la Nymphe aux lèvres roses.