Page:Leconte de Lisle - Poèmes barbares.djvu/317

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Les Deux Glaives.

XIe et XIIe siècles.





L’ABSOLUTION




Un vieux moine à œil cave, aux lèvres ascétiques,
Muet, et tel qu’un spectre en ce monde oublié,
Vêtu de laine blanche, en sa stalle ployé,
Tient sa croix pectorale entre ses doigts étiques.

Sur la face amaigrie et sur le front blafard
De ce corps épuisé que la tombe réclame,
Éclate la vigueur immortelle de l’âme ;
Un indomptable orgueil dort dans ce froid regard.