Page:Leblanc - La demoiselle aux yeux verts, paru dans Le Journal, du 8 déc 1926 au 18 jan 1927.djvu/72

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Raoul obliqua un peu sur la gauche, et gagna le faîte d’un monticule, hérissé de feuillage, d’où l’on découvrait la maison, tout le champ d’oliviers, et certaines parties du mur, comme les environs de la porte de bois.

Il attendit. Une seconde tentative eut lieu, mais d’une façon qu’il n’avait pas prévue. Un homme franchit le mur, ainsi qu’il l’avait fait lui-même, et, au même endroit, en chevaucha le sommet, décrocha l’extrémité du fil, et se laissa tomber.

La porte fut, en effet, poussée du dehors, la sonnerie ne retentit pas, et une autre personne entra, une femme.

Le hasard joue, dans la vie des grands aventuriers, et surtout au début de leurs entreprises, un rôle de véritable collaborateur. Mais si extra-