Ouvrir le menu principal

Page:Le bien universel ou les formies mystique Le bien universel ou les formies mystiques, Du celebre Docteur Jean Nider, de l'Ordre des Freres Prescheurs.pdf/533

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE L’OFFICE DIVIN.

PUIS QUE DIEU ADRESSE TOUS LES bien: de 1' niverrpour cflre glorifié de: mortel: par louanges, benediflïom, C3 432'an de gram- , (5 que c'efz‘ ce qui fe doit faire MIE (9‘ jour par le Clergé , {9’ le prz'nctpal employ de: Rçgulz’erergd’ autant queler erreur: {:3 là malice de ÏAntec/m' , selon le: Prof/Jeter, C6 1' Ewi .zle,enlevera ce sacrifice de louange ce Bien I’niverfel à befiz'n ùy de cette infinä'z‘on pour le service des Chœur: de 1’ Eglzfe Catbolique quflah’gue 65 Romaine


TOutes les Eglises de Dieu, depuis celle de la moindre Paroisse jufqu'aux plus grandes, de tous temps celebrerent le divin Service, le chanterent en leurs Chœurs , 8: tous lesOrdres du Clergé. eurent toma jours M'aime: S. Service; “de l'orte, qu'eflre Clerc, e'cû eflre Pralmiûe, ou'en‘ ‘eflat de l'e'rvir au Chœur , pour y "chanter jours 8c nuiéts les louanges , benediàions \ 8: aâions de graees à Dieu.

En la Loy 'de grace , nofire Seigneur avec l'es Difciples en la Cene, fit exemple à I'Eglile de chanter ce perpetuel Sacrifice de louange , qu'elle continuë presque depuis parmy l'Univers 5 8c perfeverera le celebrant juf'qu'aux violences de l'Anthechrifi: qui, felon la proPhetie de Daniel le fera seller. A moins donc, que preparer le fiegc de l'fintgçhrifl , on ne peut mefeñîmer', ou oppofer contre le fervice des Chœurs en aucune maniere: 8e il faut avouër qu'un employgcncralcment de la plus illuflre part duTroupeau de nofire Seig. de tous les eftats du Clergé ,‘ efl de grande importance pour la gloire de Dieu, 8e le bien de (on Eglil'e, 8: de grand merite pour le falut des Vivans , à le repos des Trcfpaflez. Comme les 'Evefques ont pour devoir , de de leur efiat d’Efpoux de I‘Eglise, prefcher la parolle “de Dieu; . ainfi ceux qui en la Hieratehie Ecelefiaflique les approchent, les Chapitres 8: les Momflercs du Clergé, doiventfclon les SS. Canons chanter : a: effeâiVement jufquesa ce ficelé tous chanterent nuits 8: jours en leurs Chœurs le divin Service. Le chant ordinaire de l'Eglife,dit le Doé‘teur Suarez, efl fainr, 6; les Chœurs l'ont faints & establis par le faim Efprir : afin