Page:Le Tour du monde - 60.djvu/6

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE TOUR DU MONDE

NOUVEAU JOURNAL DES VOYAGES









Banana voy. p. 10). -- Dessin de Th. Weber, d’après une photographie communiquée par la Compagnie belge du Congo.

DANS LES TÉNÈBRES DE L’AFRIQUE (RECHERCHE, DÉCOUVERTE ET RETRAITE D’EMIN PACHA, GOUVERNEUR DE L’EQUATORIA), PAR M. HENRY M. STANLEY1.

1887-1889.

eee

La perte du Soudan égyptien et la prise de Khartoum. — Emin Pacha resté seul dans la Province Équatoriale. — M. Stanley désigné

pour lui porter secours. — [intervention du roi des Belges fait adopter la route du Congo. — Préparatifs de départ, — Personne curopéen. — Arrivée en Egypte. — Firman du khédive, destiné à Emin, — Arrivée à Zanzibar. — Contrat avec Fippou-Tib.

Avant de raconter son voyage, M. Stanley rappelle, dans ses premiers chapitres, les circonstances qui l’ont amené à l’entreprendre, les plans divers proposés par le comité de secours et adoption finale de la route du Congo. Il décrit ensuite ses préparatifs, et présente au lecteur ses compagnons européens. Ge sont ces premiers chapitres que nous allons brièvement résumer.

. La perte du Soudan égyptien a coïncidé, à peu près, avec l’occupation de l’Egypte par l’Angleterre, Mais elle devait fätalement se produire. Le khédive Ismaïl, - poursuivant la politique de Méhémet-Ali, avait conçu le projet dé transformer sa vice-royauté en un immense

1. 7n Darkest £frica, or the quest, rescue and retreat of Emin, governor of FEquatoria, by Henry M. Stanley. London, Sampson Low, Marston, Searle and Rivington. 2 vol : ins8.

LX, — 1539 Liv.


empire, s’étendant jusqu’aux lacs africains ; mais il manquait des ressources nécessaires à cette œuvre grandiose. Le résultat de ces conquêtes fut une augmentation écrasante des impôts qui accablaïent déjà ses sujets. Pour créer un nouveau revenu on monopolisa le commerce de l’ivoire ; une autre cause de mécontentement fut l’abolition de la traite des esclaves sur tout le territoire égyptien. |

_ En 1879 Ismaïl fut forcé d’abdiquer et remplacé par Tewfk, qui se trouva placé sous la tutelle des puissances d’Europe. Trois ans après éclatait la révolte d’Arabi, qui, pendant son court passage au pouvoir, commit la faute de rappeler toutes les troupes disponibles du Soudan, Ge fut là l’origine de la fortune du Mahdi ; il groupa autour de son étendard les tribus du haut Nil,

1