Page:Le Tour du monde - 06.djvu/4

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la tête de Marino Faliero, décapité pour ses crimes, vous apercevez les plombs, les fameux plombs qui, au dire de Casanova, faisaient sur les prisonniers, lorsque le soleil de juin les embrasait, l’office de bourreau ; c’était véritablement le bûcher de l’Inquisition, le gril de saint Laurent.


Saint-Marc.

Visitons maintenant le temple de Saint-Marc, assemblage merveilleux de tous les trésors de l’art, à toutes ses époques. Voyez sur la façade ces colonnes de porphyre asiatique et de marbre africain de toute couleur, de toute forme et de toute grandeur ; ils vous rappellent les conquêtes de Constantinople, d’Éphèse, d’Athènes ou de Sidon. N’est-ce pas la plus éloquente page de l’histoire vénitienne en même temps que de l’histoire des plus puissantes civilisations ? car Ninive, Babylone, la Grèce entière, Rome, Byzance, l’Égypte, la Perse du moyen âge et enfin l’ère chrétienne s’y sont donné rendez-vous. Ici, pour un archéologue, c’est la ville sainte, le lieu de pèlerinage par excellence, le tombeau du prophète San-Marco.

Lorsque le doge Pietro Orseolo conçut le plan de la basilique, il fit venir d’Orient les ouvriers les plus habiles ; chaque navire de la flotte, en parcourant la Méditerranée, reçut l’ordre de rapporter sa pierre à l’édifice sacré, qui devait surpasser en magnificence Sainte-Sophie de Constantinople. Celui-ci arrache aux temples de Corinthe, de Sparte et de Rhodes, leurs colonnes, leurs chapiteaux et leurs marbres précieux ; cet autre, les ivoires, les mosaïques, les tribunes, les lampes, les châsses, les ustensiles, les ornements de toute espèce. Alors, pendant les dixième et onzième siècles, se dressent les murailles, les voûtes et les colonnes, se percent des fenêtres, et s’arrondit le chœur. Une galerie voûtée, de 128 arcades, entoure le monument, qui offre dans sa longueur un développement de 220 pieds, sur une circonférence de 950.

Quai des Esclavons et palais ducal. — Dessin de Guiaud d’après nature.

La façade est divisée en dix voûtes superposées, sur deux rangs que sépare une galerie trilatère à colonnade de porphyre et de marbre. Puis cet assemblage cosmopolite est couronné par cinq coupoles dont la forme haute et bulbeuse rappelle celles du Caire, de Damas, de Teheran etd’Ispahan, plutôt que les dômes aplatis de Byzance.

À chaque conquête de la République, dans chaque alliance qu’elle contracte, dans chaque traité qu’elle signe, la métropole n’est jamais oubliée. Le Lion de Saint-Marc, le glaive au poing, songe à sa part, vraie part de lion. Que ce soit de l’art grec, romain, arabe ou persan, peu lui importe, il en charge ses navires, et rapporte, pour la maison de son maître, d’inestimables trésors.

Venise, avec son immense commerce en Orient,