Page:Le Tour du monde - 03.djvu/350

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


quatre siècles, l’ambition la plus brutale et la plus stérile. Le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, qui périt au siége de Nancy, en 1477, réunissait en lui les vices des deux époques entre lesquelles il vécut. Il avait déjà la violence de volonté des rois absolus qui allaient venir, et il gardait encore les passions emportées et féroces d’un seigneur féodal du moyen âge. La France, la Suisse, l’Allemagne et toutes les provinces de l’État bourguignon auraient pu dire, comme le duc René, quand il prit la main du cadavre qu’on venait de trouver nu dans la glace d’un marais : « Cher cousin, Dieu ait votre âme ; vous nous avez fait moult maux et douleurs. »

Nancy et Lunéville sont des cités toutes modernes : l’une ne fut d’abord qu’un repos de chasse, à l’entrée de la grande plaine de Blamont ; l’autre, Nancy, une forteresse féodale, au milieu des marais. Mais Toul est une des plus anciennes cités des Gaules, comme deux autres villes lorraines, Verdun et Metz, les capitales du pays des Évéchois.

Tout en roulant à travers la fraîche et jolie vallée de la Meurthe, qui descend des Vosges et finit près de Frouard, au bord de la Moselle, je cherchais pourquoi ces trois villes avaient eu des destinées si complétement distinctes de celles du territoire qui les enveloppe : cités gauloises, quand le reste du pays est comme désert ; municipes romains, villes épiscopales, villes libres, formant au milieu du duché de Lorraine, sans se toucher par aucune frontière, trois États souverains, les Trois Évêchés, et, pour finir, conquis par la France deux siècles avant la province au milieu de laquelle ils étaient placés.

À les voir sur la carte, elles forment un triangle qui a deux de ses sommets sur la Moselle et le troisième sur la Meuse. Ces deux fleuves ont été, surtout le premier qui débouche en pleine Allemagne, la grande route des invasions germaniques en Gaule, car les bords des rivières sont les premiers chemins des nations. Comme toujours, la résistance s’est concentrée du côté par où venait le péril. Metz et Toul ont barré la Moselle qui était la route la plus menacée, et rendu difficile le passage de l’Ardenne, Verdun a barré la Meuse et couvert le pied de l’Argonne. Ces trois peuples ont donc été comme les sentinelles avancées de la race celtique du côté de la Germanie.

Vallée de la Zorn. — Dessin de Lancelot.

Ce rôle leur donna une force, une richesse que les Romains se gardèrent bien de déplacer. Ils les accrurent, au contraire, en les mettant sous la protection de leurs lois civiles et de leurs institutions urbaines. Quand le christianisme prit possession du nord-est de la Gaule, il ne trouva de ce côté que ces trois villes et y fit résider ses évêques ; les princes, les bourgeois, les investirent à l’envi de priviléges et d’autorité ; de sorte qu’au moment où la féodalité couvrit le reste du pays, elle heurta vainement aux portes des trois cités qui furent, dans cette région, le refuge de la vie et des libertés municipales, sous la protection obligée de l’Église, parfois malgré elle. Ces positions avaient été si bien choisies que la France a encore là trois de ses forteresses, dont une des meilleures..

Me voilà donc, encore une fois, courant d’un côté, tandis que le convoi court d’un autre, et descendant la Moselle et la Meuse tandis que nous franchissons la Meurthe. C’est l’inévitable effet de cette rapidité d’impressions à laquelle on a besoin d’échapper, en fermant les yeux du corps pour ouvrir ceux de l’esprit. Comme, aux meilleures places, dans les wagons, on ne voit que de côté et qu’il n’y a que les choses très-éloignées qui restent un instant en vue, il faut bien, de temps à autre, se donner le plaisir d’une excursion.

Pour le moment, nous entrions dans une plaine coupée de bois, de ruisseaux et de quelques villages. À Varangeville-Saint-Nicolas, petite ville déchue, nous avons