Page:Le Roman du Renart, 1826, tome 4.djvu/427

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Enpriès ce cant s’en vint le cours
Dame Brune ferne Brun l’ours,

Cantant esprise d’amouretes :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d427-1.png
Adès sont les sades brunetes les
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d427-2.png
6990Plus jolietes.

Contre li vint Bruns ses maris,
Pour ce cant liés, non pas maris ;
Lors le descent et si l’acole :
En haut ce rondet de carole,

Dist oiant tous à grant dosnoi :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d427-3.png
Vous ne le savés mener la brunete
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d427-4.png
Lés l’aunoi, la brunete lés l’aunoi.

Estes-vous, Pintain le gheline
Sour un palefroi de ravine

Cantant, s’estoit un poi rauete :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d427-5.png
En non Dieu j’ai biel ami cointe et
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d427-6.png
7000Jolis, tout soie-jou brunete.