Page:Le Roman du Renart, 1826, tome 4.djvu/423

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d423-1.png
Amour i a.[1]

Empriès ce cant Bruians respont
En cantant quanqu’il pot adont,

D’une vois rauete ce cant :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d423-2.png
Hé ! mesdisant, cius vous cravent ki
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d423-3.png
Sour tous a maistrie ! Maint amant
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d423-4.png
Sour touAvés fait dolant.[2]

Empriès ce cant vint à grant route
Li martre ; non avoit Escoute,
Ses maris vint encontre li,
6940Del palefroi le descendi,

Et la Dame dist par dosnoi :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d423-5.png
Jà ne larai por mon mari à dire, li


  1.  

        38 Ki en amours trice, ne ment,
    Il se hounist s’amours ne ment.
    7615Jolietement mi tient li maus d’amer
    2736 JolietemJolietement.*

  2.  

    7615Je ne puis sans amours durer
    Ce me fet servir et amer.
    2736Hareu ! li maus d’amer m’ochist.

*. Il y a amoureusement, au lieu de jolietement.