Page:Le Roman du Renart, 1826, tome 4.djvu/421

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Viers eles vint plus tost qu’il pot

Cantant joliement ensi :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d421-1.png
Pitiés et amours pour mi priés à
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d421-2.png
Ma Dame mierchi.

Entre les deus Dames se mist,
6910L’une cateille, l’autre rit,
Tant que Blere s’est parcéue
Que de Bruiant est decéue,

Lors dist ceste cançon ensi :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d421-3.png
Je cuidoie avoir ami ori ori, mais je
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d421-4.png
Ai à tout failli[1]

Sitost que Blere ot dit son cant,
Maskelée vint à Bruiant,
Et li pria que il desist
Un cant por li, et il si fist,

Mais que ce fu de cuer gaillart :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d421-5.png
J’apielerai, se Dieus me gart, de
  1.  
        38
    2736
    Or ai failli à ami
    Fausée m’a, ci poise mi.