Page:Le Roman du Renart, 1826, tome 4.djvu/420

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Quant Belins li moutons l’oï,
En cantant lors li respondi,

Que tuit l’oïrent clerement :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d420-1.png
Dame et amours liement vous fas de
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d420-2.png
6890Mon cors un present.

Empriès ce cant sont descendues
Deus Dames jus de lor sambues,
Et une des Dames ot non Blere :
De poil ert moult luisans et clere.
Maskelée ot sa conpaignesse
A non ; moult ert crasse et espesse.
A cascune li tors Bruians
Moustroit que il estoit amans.
Cascune le cuidoit par li
6900Avoir sans parcon à ami.
Où descendre des palefrois
D’elles deus, d’une douce vois

Fu dis joliement cis cans :
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d420-3.png
De nostre conpaignie ne soit nus
Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d420-4.png
S’il n’est amans.

Et quant Bruians li tors les ot,