Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/506

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DOCUMENT D

LA COUTUME DU LAVEDAN

Par M. É. CHEYSSON, Ingénieur en chef des ponts et chaussées.

« La Coutume, constatée par le souvenir des faits et par la déclaration verbale des hommes compétents, est l’ensemble des règles imposées à la vie publique locale par la tradition[1]. »

Dans les temps antiques, la loi était d’importation étrangère ou de révélation divine. C’est Jupiter qui, par l’organe de Minos, a donné ses lois à Crète, Apollon à Sparte[2], la nymphe Égérie à Rome. C’est Jéhovah lui-même qui avait dicté à son peuple le Décalogue, code de toutes les nations et de tous les temps, ce Décalogue éternel « sans lequel, suivant les éloquentes expressions de Mgr Dupanloup, il n’y a plus ni autorité, ni respect, ni loi, ni famille, ni propriété, ni raison, ni droit, ni devoir, ni société humaine, ni humanité sur la terre[3]. »

  1. Le Play, Réforme sociale, 59, IV.
  2. Platon, les Lois, liv. Ier, Trad. Gren., p. 9.
  3. Lettre pastorale du 20 octobre 1873, citée par M. Le Play. (La Réforme sociale, 47, XII, note.)