Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/488

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


p. 80, donne un spécimen frappant de ce qui s’est fait en Saxe, dans la commune de Hohenhaïda, par l’application de la loi des réunions territoriales.

Cette petite commune, située près de Leipzig, comprend une surface cultivée de 589 hectares, répartis entre 35 exploitants ; 6 d’entre ces derniers avaient, au moment de la réunion, de 25 à 30 hectares, 3 avaient moins de 1 hectare. La moyenne des cultures était de 15 hectares environ avant la réunion, ces 589 hectares étaient divisés en 774 parcelles d’une étendue moyenne de 57 ares.

La réunion réduisit ce nombre de parcelles à 60, d’une superficie moyenne de 9 hectares 82 ares. On s’est arrangé de façon que les nouvelles parcelles, exploitées par le même individu, fussent desservies par un seul chemin.

Bien que le terrain fût sensiblement de niveau, on dut néanmoins, en raison des variations de qualité de la terre, faire six classes, de façon que les agriculteurs eussent une pièce dans chacune des catégories où ils avaient précédemment de la terre. — Le travail a été exécuté en un an, et a coûté 3, 126 fr. 25, soit 5 fr. 23 par hectare. Par la diminution de la surface consacrée aux routes, aux clôtures, aux sentiers, on a gagné 9 hectares 71 ares 98 centiares, c’est-à-dire plus que la dépense faite pour tous les travaux