Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/486

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pecteur, émet son avis sur la suite à donner à l’affaire, et statue sur les difficultés et contestations qui s’élèvent au sujet des opérations. Cette commission, sorte de conseil d’État, est composée de jurisconsultes, d’agronomes et d’inspecteurs ou commissaires. Elle est permanente. Dans les petits États, le ministre de l’intérieur ; dans les grands, le ministre de l’agriculture, sur l’avis de la commission générale ou de son commissaire délégué, ordonnent s’il y a lieu de mettre le projet à exécution.

Les différentes lois laissent plus ou moins de liberté à la commune pour la manière d’exécuter le projet. Des experts sont nommés par les intéressés et constituent une commission spéciale ; d’accord avec les géomètres, ils tracent les nouveaux chemins, puis ils classent toutes les parcelles d’après leur valeur et procèdent aux échanges. Quand il reste des différences, elles sont soldées en argent. Les impôts et les hypothèques passent des anciennes parcelles à celles qui les remplacent.

Quand, dans une commune, il est bon d’avoir des terres de diverses natures pour mieux répartir les travaux et les chances que les mauvaises saisons font courir aux récoltes, et constituer en quelque sorte entre elles une assurance mutuelle, on tient compte de ces besoins et des différences entre la qualité des sots, et on cherche autant