Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/372

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DEUXIÈME APPENDICE
LA TRÈS PETITE PROPRIÉTÉ, LE CODE CIVIL ET SES AGENTS
(Publié pour la première fois en 1864)
PAR M. F. LE PLAY

I

LE VICE RADICAL DU CODE CIVIL

L’une des circonstances qui ont le plus contribué à m’ouvrir les yeux sur les vices de notre régime de succession est le contraste existant dans la situation faite, en France et dans les autres États européens, aux orphelins-mineurs des ouvriers propriétaires.

Sous les deux régimes de familles stables (§ 2), la mort prématurée des deux époux n’entraîne jamais l’abandon ou la ruine de leurs jeunes enfants. Les orphelins-mineurs se trouvent toujours complètement protégés par le milieu qui les entoure. Dans la famille patriarcale, ils conservent la même situation que leurs nombreux