Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/366

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Dans l’ensemble de la population de S*** les catégories de ménages n’ayant qu’un enfant ou deux enfants sont de beaucoup les plus nombreuses, puisque la première comprend 129 chefs de famille et la seconde 125, sur un total de 443. La statistique atteste aussi en particulier les calculs, d’ailleurs hautement avoués, des paysans du Laonnais. On remarque qu’à mesure qu’on s’éloigne de la propriété agricole et qu’on se rapproche du travail industriel et de l’indigence, le nombre des enfants augmente. Voici, en effet, pour chaque classe, le nombre moyen des enfants par ménage :

Propriétaires 1,25
Cultivateurs propriétaires 1,40
Ouvriers propriétaires 1,72
Ouvriers domestiques 2,23
Ouvriers chefs de métier 2,50
Ouvriers propriétaires indigents 4,14

  Moyenne pour la population 1,85


Les partages successifs du domaine paternel sont pour les cohéritiers des causes fréquentes de frais et de dissensions des causes de frais, parce que les droits de mutation se répètent souvent des causes de dissensions, parce que, dans un partage, chacun se croit toujours moins favorisé que les autres parce que les limites des champs varient plusieurs fois dans le cours d’une génération et n’ont rien de fixe ; parce que l’on