Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/360

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


quand on le compare à celui de paysans vivant au milieu d’une organisation sociale différente, (dans le Lavedan par exemple). Mais l’infériorité est encore plus prononcée dans les habitudes morales, étouffées par les préoccupations matérielles sous l’empire d’un régime de transmission des biens manifestement vicieux. Et cependant la famille qui fait l’objet de cette monographie appartient à l’une des classes les moins dégradées de la localité.

VI

FAITS IMPORTANTS D’ORGANISATION SOCIALE

Sur les conséquences économiques et sociales du morcellement de la propriété dans le Laonnais. — Le morcellement de la propriété dans nos contrées a-t-il été avantageux ? À cette question on est d’abord tenté de répondre affirmativement. On reconnaît, en effet, que le régime actuel a eu pour résultat, dans un grand nombre de circonstances, d’augmenter considérablement le rendement du sol, dont la culture avait été si négligée pendant les deux derniers siècles, par suite de l’absentéisme des grands propriétaires. On tomberait cependant dans une grave erreur si l’on concluait de là que les conditions du bien--