Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/232

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Cependant cet équilibre, établi pour l’ensemble de l’exploitation agricole, se trouve momentanément rompu pour certains travaux urgents qui doivent être complètement achevés dans un délai donné, ou qui ne peuvent être exécutés par fractions. Tels sont, pour cette famille, la récolte des foins, la tonte des brebis, l’abatage des cochons, un transport de matériaux pour une réparation urgente, le dépicage de l’orge et du millet au moyen de juments réunies pour ce travail au nombre de cinq, etc. Dans ces différents cas, la famille se procure, à titre d’échange, le nombre nécessaire d’ouvriers et d’animaux. Pendant la durée de cette adjonction, les ouvriers auxiliaires sont toujours admis à la table de la famille c’est l’une des circonstances dans lesquelles la nourriture devient plus substantielle (§ 25). Ces habitudes, qui étaient fort communes dans l’ancien régime européen, se retrouvent encore en beaucoup d’autres contrées[1]. Depuis quelques années, cependant, la destruction des anciennes communautés de famille (§ 33) et le développement graduel d’une classe de journaliers à existence instable commencent à propager, pour certains travaux, notamment pour le fauchage des foins, l’emploi des salariés.

En outre, la famille confie certains travaux

  1. Les ouvriers européens, t. II, ch. I et III, t. IV, ch. V et VII.