Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/226

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


§ 35

SUR L’EMPLOI DE L’ÉPARGNE ANNUELLE DE LA COMMUNAUTÉ

Le maintien de l’harmonie et des rapports affectueux entre les membres de la famille est la condition première de l’organisation sociale décrite dans la présente monographie : la préoccupation constante des chefs de la communauté est donc d’écarter, autant que possible, les causes de mésintelligence. Au nombre de ces causes, il faut placer, en première ligne, la difficulté qu’éprouveraient les membres de la famille à contenter les fantaisies qui, selon les usages locaux, peuvent être considérées comme une sorte de droit individuel. L’expérience a depuis longtemps appris que la discorde ne tarderait pas à s’introduire dans une famille si la bourse commune devait subvenir aux satisfactions individuelles que la coutume autorise. Telles sont entre autres les acquisitions de petits objets de luxe que les femmes, les filles et les jeunes garçons veulent introduire dans leur toilette ; les menues dépenses que les hommes se plaisent à faire soit pour la consommation du café, les jours de marché, soit pour l’achat d’une arme ou d’un couteau. Les combinaisons adoptées pour satisfaire