Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/160

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


conséquences pour les paysans elle explique en partie pourquoi ce district a pu échapper jusqu’à ce jour au régime des partages forcés, propagé maintenant dans la majeure partie de la France.

Quelle que soit, au reste, la cause qui maintient dans cette localité le principe de la transmission intégrale des biens patrimoniaux, l’observation apprend tout d’abord que ce principe est, avec la religion et l’autorité paternelle, le premier mobile de cette population. Chaque famille y subordonne, en toutes circonstances, ses pensées et ses actes c’est le grand intérêt commun que les parents signalent, dès le plus jeune âge, au respect de leurs enfants c’est la préoccupation vers laquelle chacun se trouve constamment ramené par l’expérience même de la vie commune et par la pression de l’opinion locale.

§ 20

HYGIÈNE ET SERVICE DE SANTÉ

Presque tous les membres de la famille se distinguent par un large développement de force corporelle et par une santé robuste la taille du maître de maison est de 1m75 ; celle de la maîtresse est de 1m65. À 74 ans, le premier prend part encore à tous les travaux et fait au besoin assez lestement l’ascension du germ (§ 17). Les filles