Page:Le Dantec - Lamarckiens et Darwiniens.djvu/88

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE IX

les concessions de weissmann


L’idée fondamentale de Weissmann, celle qui l’a conduit le plus directement à la négation de l’hérédité des caractères acquis, est la notion d’un plasma germinatif ou germen, continu au cours des générations successives et absolument distinct des autres cellules de l’organisme constituant le corps ou soma. Au début de sa théorie, avant qu’il eût eu à répondre à un grand nombre de critiques portant sur des faits inexplicables dans ce cas, l’illustre auteur des Essais se montrait très intransigeant sur ce point. Le plasma germinatif est trop bien caché au centre de l’organisme pour être susceptible de recevoir du milieu ambiant aucune modification directe ; il est donc intangible et les seules variations possibles chez les êtres pluricellulaires sont celles qui proviennent de la fusion d’éléments sexuels d’origine différente. Chez les protozoaires ancêtres, le soma et le germen sont confondus ; ce dernier est ainsi exposé sans protection aux conditions ambiantes, dont il est susceptible de recevoir et par conséquent de transmettre des variations provenant directement, suivant la théorie de