Page:Le Dantec - Lamarckiens et Darwiniens.djvu/48

Cette page a été validée par deux contributeurs.

biologie. Comme conséquence d’une telle erreur de méthode, on a encore vu au commencement de ce siècle les descriptions extravagantes du grand micrographe Ehrenberg[1]. Dans les plus simples des protozoaires, cet anthropomorphiste irréductible a signalé les organes les plus variés, une constitution aussi compliquée que celle des hommes. Il a essayé d’expliquer les amibes par l’homme et c’est le contraire qu’il faut faire, car les fonctions de l’homme sont loin d’être simples quoiqu’elles nous soient très familières et que nous sachions les raconter avec des mots courants, parce que notre langage y est précisément adéquat.

  1. Ehrenberg, Die Infusionsthierchen als vollkommene Organismen, Leipzig. 1838.