Page:Le Dantec - Lamarckiens et Darwiniens.djvu/181

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE XVII

évolution chimique de l’individu


Nous venons de voir qu’il y a deux facteurs dans l’évolution individuelle : hérédité et éducation ou, si vous préférez : propriétés du corps à un moment donné et manière dont se manifestent ces propriétés sous l’influence des conditions extérieures. Si les conditions changent, les réactions manifestant les propriétés changent et, par suite, l’état du corps au moment suivant est changé. On doit donc considérer a priori ces deux facteurs de l’évolution comme ayant une égale importance et se dire que les divergences les plus considérables peuvent se produire entre deux êtres ayant même hérédité s’ils se développent dans des conditions très différentes. Mais c’est là une erreur car, en réalité, à chaque instant de son existence, l’organisme est condamné sous peine de mort à exécuter certains actes, les plus importants au point de vue de son évolution et qui ne peuvent différer que très peu d’un organisme à l’autre.

Voici par exemple deux enfants ; il faut qu’ils respirent, ce qui exige la présence d’une atmosphère oxygénée ; si nous voulons établir une divergence