Page:Le Dantec - Lamarckiens et Darwiniens.djvu/171

Cette page a été validée par deux contributeurs.

manifestent leur propriété chimique commune de vie élémentaire, aussi donne-t-on à l’ensemble de ces réactions constructives le nom de vie élémentaire manifestée. Mais cela n’empêche pas les mêmes substances vivantes d’être susceptibles, dans d’autres conditions, de réactions destructives ou analytiques. Voici deux alcools, l’alcool méthylique et l’alcool éthylique. Ces deux corps ont en commun la fonction alcool que je puis mettre en évidence par une même réaction transformant chacun d’eux dans l’aldéhyde correspondante ; cette même réaction se retrouvera dans tous les alcools primaires et mettra en évidence une particularité commune de leur structure atomique, particularité qui est précisément la fonction alcool. Voici de même une bactéridie charbonneuse et un bacillus coli qui ont en commun la fonction vie élémentaire. Je mettrai cette fonction en évidence en les mettant l’un ou l’autre dans un bouillon convenable où ils se multiplieront ; cette même réaction constructive caractérisera tous les plastides vivants et mettra en évidence une particularité de leur structure atomique, particularité qui est précisément la fonction vie élémentaire. Dans les deux cas que je viens d’examiner, il y a donc des réactions susceptibles de mettre en relief le caractère commun des alcools d’une part, des plastides vivants d’autre part ; mais il y a aussi, dans ces deux cas, des réactions différentielles capables de faire distinguer l’un de l’autre tous les corps appartenant à l’un ou à l’autre de ces groupes chimiques, de montrer par exemple que tel alcool est éthylique, tel autre méthylique ou, de même, que tel plastide est une bactéridie charbonneuse, tel autre une levure de bière. Pour les plastides en particulier,