Page:Lazare - L’Antisémitisme, 1894.djvu/76

Cette page a été validée par deux contributeurs.


la vérité de la religion chrétienne, de la réalité de ses croyances, de ses dogmes et de ses principes, et par conséquent l’ambition de faire des prosélytes parmi eux. Il se confondait avec les efforts que faisait l’Église pour arriver à l’universalité, et ne pouvait être, pendant les trois premiers siècles, que théorique. Avec Constantin et le triomphe de l’Église, nous allons voir comment se transforma et se précisa cet antijudaïsme.