Ouvrir le menu principal

Page:Lazare - L’Antisémitisme, 1894.djvu/388

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


semble-t-il, pourrait les mettre en échec. Il est d’autres causes plus profondes, qui tiennent à la fois au caractère juif et à la constitution des nations contemporaines.

La société bourgeoise est tout entière fondée sur la concurrence individualiste ; dans le champ des journalières luttes pour la vie, elle nous offre le spectacle d’individus combattant âprement les uns contre les autres, d’unités isolées se disputant avec ardeur la victoire par des procédés purement individuels. Dans cette société, l’étroit struggle for life darwinien domine, c’est son esprit qui gouverne chaque homme, et il est tacitement reconnu que le triomphe doit appartenir au plus fort, à celui qui est le mieux organisé, dont l’esprit et le corps sont plus parfaitement adaptés aux conditions sociales d’existence. Tout l’effort de solidarité, d’union, d’entente, se fait en dehors de cette classe, dont les historiens, les philosophes, les économistes n’admettent que l’effort individuel, et la bourgeoisie capitaliste et possédante ne retrouve cet instinct de solidarité que contre les ennemis communs à tous ses membres, contre le prolétariat et contre ceux qui attaquent le capital. Supposez, dans ces organisations égoïstes, des collectivités fortement agencées, des citoyens dotés depuis des siècles de l’esprit d’association, chez qui a été développé par les âges le sentiment de l’union et qui savent ataviquement et pratiquement, tous les avantages qu’ils peuvent retirer de cette union, il est certain que ces fédérations seront, si elles exercent leur acti-