Ouvrir le menu principal

Page:Lazare - L’Antisémitisme, 1894.djvu/317

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE XII


L’ESPRIT RÉVOLUTIONNAIRE DANS LE JUDAÏSME


Communisme et Révolution — L’agitation juive — L’optimisme et l’eudémonisme d’Israël — Les théories sur la vie et sur la mort — L’immortalité de l’âme et la résignation — Le matérialisme et la haine de l’injustice — L’idée de contrat dans la théologie juive — L’idée de justice — Les prophètes et la justice — Le retour de Babylone, les Ebionim et les Anavim — La conception de la divinité — Autorité divine et gouvernement terrestre — Les Zélateurs et l’anarchisme — L’égalité humaine — Le Riche et le Mal — Le Pauvre et le Bien — Le Iahvéisme et la Liberté — Le libre arbitre, la raison humaine et la puissance divine — L’individualisme juif — La subjectivité juive et le sentiment du moi — L’idéalisme hébraïque — L’idée de Justice, l’idée d’Egalité, l’idée de Liberté et leur réalisation possible — Les temps messianiques — Le Messie et la révolution — L’instinct révolutionnaire et le talmudisme — Les Juifs modernes et la révolution.


Rechercher les tendances révolutionnaires du judaïsme n’est point examiner le communisme juif. D’ailleurs, de ce que les institutions dites mosaïques