Page:Laprade - Les Symphonies - Idylles héroïques, Lévy, 1862.djvu/272

Cette page n’a pas encore été corrigée


Et, dans les gazons diaprés,
Choisi la pâquerette blanche.
Nous avons fait des fleurs d’avril
Au parfum léger et subtil,
A la couleur pâle et charmante,
Nous avons fait des fleurs d’avril
Ton bouquet de vierge et d’amante.

Et nous voulons tresser encor
De rose ardente et parfumée,
De pavot rouge et d’épis d’or,
Ta couronne d’épouse aimée.
Avec les fleurs de nos chansons,
Posons l’or des jeunes moissons,
En triant bien l’ivraie amère,
Posons l’or des jeunes moissons
Sur ton front d’épouse et de mère.

Mêlez des branches de rosier
Au flexible sarment des treilles ;
Taillez dans le saule et l’osier ;
Il faut à nos fruits des corbeilles.
Courbez les branches en cerceau,
Il faut à l’enfant un berceau
Et des paniers à la vendange ;
Courbez les branches en cerceau,
Faites sa couche au petit ange.