Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/97

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XLV



La grande perfection doit laisser l’impression d’un vase fêlé qui laisse échapper son contenu.

La grande plénitude de nos facultés doit donner l’impression du vide et de quelque chose en train de s’élaborer.

La grande rectitude doit laisser l’impression de quelque chose de contourné.

La grande habileté doit donner l’impression de grandes maladresses commises.

En se produisant dans le siècle, l’esprit de décision doit laisser l’impression d’un bégaiement incurable.

Pour tout mouvement l’homme qui se