Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/81

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XXXVII



La Doctrine s’en tient à un Non-agir de tous les instants, et n’en est pas moins complètement pratiquée.

Si les rois et les grands feudataires, s’en tenant au Non-agir, mettaient de cette manière en pratique la Doctrine, leurs peuples reviendraient d’eux-mêmes à la norme.

Les peuples une fois revenus à la norme, s’il arrivait que ces hommes remuants s’excitassent de nouveau sur quoi que ce soit, pour les contenir je tenterais de les faire retourner à la simplicité d’esprit d’un homme qui pratique l’anonymat.