Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/40

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XVII



À l’origine, il y eut des hommes qui se connurent des supérieurs et des inférieurs.

En suite de quoi supérieurs et intérieurs s’aimèrent.

Puis supérieurs et inférieurs se louèrent.

Puis supérieurs et inférieurs se craignirent.

Puis supérieurs et inférieurs se regardèrent de travers.

Dès qu’à la parole donnée s’ajoutèrent des gages, les hommes se manquèrent de parole.

Qu’il semble loin de nous ce noble langage : « La corvée terminée ou la cor-