Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/28

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XI



Les trente rais d’un moyeu, nul ne les voit agir ; et le char roule.

La glaise pétrie pour en faire un vase, nul ne la voit agir ; et le vase s’emplit.

Les murs percés de portes et de fenêtres qui composent une maison, nul ne les voit agir ; et la maison est d’un excellent usage.

Voilà pourquoi, alors que les agissements sont réputés utiles, c’est le Non-agir qui devrait être regardé comme bon.