Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/166

Cette page a été validée par deux contributeurs.



LXXXI



La vérité, exprimée, n’est pas belle[1].

De belles paroles sont incapables de dire la vérité.

Les plus beaux raisonnements, exprimés, n’ont rien de décisif. Eût-on à dire quelque chose de décisif, il serait impossible de le faire passer pour excellent.

Ce que l’homme sait le mieux c’est qu’il est une énigme. L’homme qui la résoudrait resterait inconnu.

La sainteté consiste à emmagasiner un minimum d’idées.

Déjà par le seul fait de se résoudre à

  1. C’est-à-dire pour qu’elle ne soit pas belle il suffit qu’elle soit exprimée.