Ouvrir le menu principal

Page:Languet - Catéchisme du diocèse de Sens, 1765.djvu/90

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
90
Catéchiſme

R. Oüi, c’eſt une bonne action, mais qu’il ne faut pas faire légérement.

Martyre de St. Jean, ſuite du ſerment téméraire d’Herode. St. Matthieu, chap. 14.
PRATIQUES. 1. Si on eſt habitué à quelque jurement s’impoſer une peine chaque fois qu'on y tombe, pour s’en corriger.
2. Se corriger de certains juremens, qui quoiqu’ils ne ſignifient rien, approche de ceux ou ou profane le nom de Dieu.
3. Ne point faire de voeu, ſur tout en matiere conſidérable, ſans conſulter ſon Confeſſeur.

XLIX. Du 3. Commandement.

Les Dimanches tu garderas, en ſervant Dieu dévotement.

D. QUe nous eſt-il ordonné par ce Commandement ?
R. Il nous eſt ordonne de ſantifier un jour dans chaque ſemaine, et ce jour eſt le ſaint Dimanche.
D. Que faut-il faire pour ſantifier ce jour ?
R. Il faut, 1. L’employer au fervice de dieu. 2. S’abſtenir des oeuvres ſerviles.
D. Comment doit’on l’employer au ſervice de dieu ?
R. Il faut principalement entendre la Meſſe ce jour-là, et c’eſt un grand péché d’y manquer.
D. Eſt-ce allez d’aſſiſter de corps à la Meſſe ?
R. Non, il faut y aſſiſter avec attention et dévotion.
D. Suffit-il d’entendre une Meſſe baſſe pour ſantifier le dimanche ?
R. Non, il faut encore, autant qu’on le peut, aſſiſter aux Offices de l’Egliſe, et au Prône dans ſa Paroiſſe, et s’occuper pendant le jour à de bonnes oeuvres.
D. Qu’entend-on par les oeuvres ſerviles dont il faut s’abſtenir ?
R. On entend les ouvrages du corps que font ordinairement les journaliers et gens de mêtier, pour gagner leur vie.