Ouvrir le menu principal

Page:Languet - Catéchisme du diocèse de Sens, 1765.djvu/56

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
56
Catéchiſme

R. Dans la ſainte Meſſe que le Prêtre célébre.
D. Ce qu’on met d’abord ſur l’Autel pour la célébration de la Meſſe, n’eſt-ce pas du pain et du vin ?
R. Oüi, c’eſt toujours du pain et du vin, juſqu’à ce que le Prêtre prononce les paroles de la conſécration.
D. Qu’arrive-t’il par ces paroles ?
R. Le pain eſt changé au Corps de Jeſus-Chriſt, et le vin en ſon Sang.
D. Le croyez-vous bien fermement ?
R. Oüi, et auſſi fermement que ſi je le voyois de mes yeux, parce que Jeſus-Chriſt l’a dit.
D. Comment appelle-t’on ce changement ?
R. On l’appelle Tranſubſtantiation, c’eſt-à-dire, change d’une ſubſtance en une autre.
D. Ne reſte-t’il rien du pain et du vin après la conſécration ?
R. Il n’en reſte que les eſpeces ou apparences.
D. Qu’entendez-vous par les eſpeces ou apparences ?
R. J’entens ce qui paroit à nos ſens, comme la figure, la couleur et le goût.
D. N’y a-t’il que le Corps de Jeſus-Chriſt ſous les eſpeces du pain ?
R. Il y a auſſi ſon Sang, ſon Ame, ſa divinité, en un mot toute la Perſonne de Jeſus-Chriſt.
D. Et ſous les eſpeces du vin ?
R. Jeſus-Chriſt y eſt auſſi tout entier.
D. Quand le Prêtre rompt l’Hoſtie conſacrée, rompt-il auſſi le Corps de Jeſus-Chriſt ?
R. Non, Jeſus-Chriſt eſt ſous les eſpeces d’une maniere indiviſible.
D. Quand l’Hoſtie eſt partagée, ſous quelle partie eſt Jeſus-Chriſt ?
R. Il eſt tout entier en chaque partie.
D. Celui qui ne reçoit qu’une partie de l’Hoſtie, ou