Ouvrir le menu principal

Page:Lamontagne-Beauregard - La moisson nouvelle, 1926.djvu/7

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PATRIE




Quel est ton nom, magique flamme,
Plus forte que tout autre amour,
Que nous portons tous en notre âme
Et qui grandit de jour en jour ?

Quelle est cette force très haute
Qui s’emparant de notre cœur
Y met le passé comme un hôte,
Et chante en nous comme un grand chœur ?…