Ouvrir le menu principal

Page:Lamontagne-Beauregard - La moisson nouvelle, 1926.djvu/57

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
55
LA MOISSON NOUVELLE


HIVER CANADIEN




Mais j’aime ton brillant cortège,
Tes monts au sapin toujours vert,
J’aime la splendeur de ta neige,
J’aime ta blancheur, rude hiver !

On dirait du ciel sur les branches,
Il neige en flots étincelants.
Les collines sont toutes blanches,
Et les villages sont tout blancs…