Ouvrir le menu principal

Page:Lamontagne-Beauregard - La moisson nouvelle, 1926.djvu/179

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
177
LA MOISSON NOUVELLE


LA MAISON DES COLLINES




Là-bas, la-bas, au bout des terres
Au pied des monts si reculés,
Dans les lieux les plus solitaires
J’ai vu ta maison dans les blés.

J’ai vu ta maison radieuse,
Si pauvre et si riche à la fois.
Dans la plaine silencieuse
Et seule au milieu des grands bois…