Ouvrir le menu principal

Page:Lamontagne-Beauregard - La moisson nouvelle, 1926.djvu/104

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
102
LA MOISSON NOUVELLE


Depuis que François m’a parlé
Tout mon repos s’en est allé,
Mais de bonheur mon âme est pleine,
Papillons dondaine !
Depuis que François m’a parlé,
Papillons dondé !…

L’herbe verte, la feuille rousse
Faisaient des bruits délicieux,
Et je vis, à travers la brousse,
Briller l’étoile de ses yeux !…

Depuis que François m’a parlé
Tout mon repos s’en est allé,
Mais de bonheur mon âme est pleine,
Papillons dondaine !
Depuis que François m’a parlé,
Papillons dondé !…