Page:Lambert - Le Mandarin.pdf/24

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



III

LA FEUILLE DE BAMBOU


Une feuille de bambou contenant vingt et un préceptes de morale, tracés de la main de Confucius, avait été léguée par lui à sa famille.

Cette relique sacrée faisait partie de l’héritage de Pé-Kang. Il la portait dans sa ceinture. Que de fois il s’était inspiré des enseignements de cette feuille pour retrouver la droite voie, et que de fois encore elle lui avait éclairci le mystère des choses !

Pé-Kang donnait volontiers à ceux qui lui devenaient sympathiques le commentaire de ces belles maximes.